Loisirs culture
et vie communautaire

Luc Roy

La photographie est pour moi un geste défini par la mémoire du temps passé et futur. Par des mouvements de caméra, je crée une poésie complexe où la réalité se fait écho. Je suis confronté aux limites de l’appareil photo, manipulant la lumière, rendant le procédé d’exposition visible et lyrique. Ces photographies nous amènent dans un jeu de mémoire, un univers confus où les informations s’entremêlent. Les images créées deviennent la réflexion des défaillances de notre cerveau. Les multiples superpositions nous mènent vers la lumière blanche, vers une défaillance de l’image. Sommes-nous à un stade avancé de démence ?

La lumière joue le rôle des souvenirs que nous stockons dans notre mémoire. Elle imprime sa trace dans le boitier numérique, jusqu’au seuil de saturation. Après quoi les idées se brouillent et les images commencent à s’effacer. Cette série illustre le questionnement soulevé par le vieillissement de l’humain et la perte de fonctions cognitives. Je superpose des points de vue d’un même décor comme autant de souvenirs qui s’entrechoquent. Je compare le capteur de mon appareil à la mémoire des humains. En ajoutant constamment de l’information, on rend le message flou ou incohérent. Mes photos proposent une réalité saturée par trop d’information.

 

Catégories
Site Internet
© 2021, Ville de Beloeil - Tous droits réservés | Condition d'utilisation | Votre agence Web