Loisirs culture
et vie communautaire

Jack Paradise

Date

Lundi 23 août à 20 h

Prix

Entrée libre

Plateau Michel-Brault

956, rue Richelieu, Beloeil

Ce long métrage raconte quarante ans de la vie de Jack Paradise, un pianiste de jazz qui deviendra le prince de la vie nocturne montréalaise de la grande époque. On y campe le Montréal des années 30 à 60 alors que la métropole était une escale de choix pour les musiciens de jazz renommés. Certains délaissaient même les clubs de New-York au profit des nombreux cabarets montréalais.

Tout commence vers 1929 alors que le petit Jacques Paradis, habitant Saint-Henri, sort en cachette de chez lui pour aller écouter du jazz dans le bas de la ville. Petit Frenchie tombé amoureux de la musique noire, il grandit en rêvant de clubs interlopes qui swinguent sur les notes de ses idoles. Par son talent, il force la porte qui lui était fermée et devient Jack Paradise. Cet amour du jazz s’incarne en la personne de Curly Brown, la belle chanteuse noire avec qui il entretient quarante ans d’une relation intense et douloureuse.

 Gilles Noël, 2004

1h37   minutes

Roy Dupuis et Dorothée Berryman

Afin de respecter la quiétude des commerces et résidents adjacents au plateau, le son sera diffusé par le biais d’une application à télécharger gratuitement. Les spectateurs sont donc invités à apporter leur téléphone intelligent ou tablette, leurs écouteurs de même que leur chaise pliante afin de profiter de cette projection.

Les projections seront annulées en cas de mauvaises conditions météorologiques.

© 2021, Ville de Beloeil - Tous droits réservés | Condition d'utilisation | Votre agence Web